Durabilité

Biodiversité et comment Chiquita ouvre la voie

Durabilité

avril 1st 2020 ・ 10 minute(s) de lecture

Chiquita prend des mesures décisives pour préserver et améliorer la biodiversité lors de la culture et de la livraison de ses bananes nutritives. Cela va dans le sens des preuves croissantes concernant la nécessité d’un changement significatif dans la manière dont les entreprises pensent et interagissent avec l’environnement. Le travail de Chiquita avec les principales parties prenantes, les actions et les projets visant à améliorer la biodiversité montrent le rôle de leadership qu’elle a endossé dans ce domaine.

L’entreprise travaille d’arrache-pied pour augmenter la productivité de ses propres exploitations agricoles et de celles des producteurs fournisseurs, ainsi que pour maintenir et améliorer la biodiversité de ces terres et minimiser l’impact de sa chaîne d’approvisionnement et de ses opérations de distribution sur le climat et l’environnement mondiaux.

Chiquita prend des mesures décisives pour préserver et améliorer la biodiversité lors de la culture et de la livraison de ses bananes nutritives.

Chiquita estime que les entreprises 100 % axées sur les produits, comme ses propres opérations mondiales, doivent prendre la tête du changement transformateur nécessaire pour atteindre cet objectif. 2019 a vu se confirmer la nécessité de ce type d’efforts : selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), environ 40 % de l’économie mondiale repose sur des produits et des processus environnementaux, mais un rapport récent de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) a révélé un déclin inquiétant des terres et la biodiversité marine. Certains écosystèmes affichent un déclin de jusqu’à 41 % du nombre d’espèces et des réductions correspondantes de la productivité des terres. L’IPBES a identifié les cinq principales causes de la perte de la biodiversité, par ordre décroissant d’importance, comme les changements dans l’utilisation des terres et des mers ; l’exploitation directe des organismes ; le changement climatique ; la pollution et les espèces étrangères envahissantes.

Biodiversité et comment Chiquita ouvre la voie

Les trois piliers de l’approche de Chiquita pour aborder la durabilité et la biodiversité :

  1. Nous protégeons la biodiversité directement dans nos exploitations. Nous nous assurons à ce qu’il n’y ait plus de déforestation nécessaire à l’expansion agricole. Les exploitations ne doivent pas avoir brûlé ou défriché d’écosystème de haute valeur depuis 2005 et doivent fournir des zones de conservation ou planter de nouveaux arbres pour compenser la déforestation ou les dommages des écosystèmes survenus entre 1999 et 2005. La production doit être limitée aux zones qui peuvent supporter une culture à long terme et les terres qui ne correspondent pas ce critère doivent être remises à leur état naturel. Chiquita a été le pionnier de cette approche. Ses derniers défrichements remontent à la période 1992-1994, lorsque certains champs d’élevage de sa ferme Sarapiqui au Costa Rica ont été transformés en plantations. Nous nous concentrons désormais entièrement sur la protection des forêts et le reboisement, et nous prévoyons de rajeunir et de restructurer nos terres agricoles existantes. Ce travail est étroitement surveillé par Rainforest Alliance.
  2. Nous minimisons l’impact de nos opérations sur la biodiversité. Pour soutenir une agriculture durable, nous utilisons un certain nombre de méthodes pour minimiser nos impacts, telles que la rotation des produits et les bonnes pratiques agricoles comme la défoliation préventive, la surveillance des ravageurs et l’utilisation de pièges. Nous avons également intégré l’agriculture de précision, utilisant des produits agrochimiques avec le plus grand soin en cas de besoin, puis uniquement des produits approuvés dans les directives régionales ou nationales. Nous minimisons également nos impacts en utilisant les meilleures techniques et calendriers d’application possibles, en alternant les ingrédients actifs pour éviter de développer une résistance ; 95 % des produits que nous utilisons sont de faible toxicité. Cette approche est soigneusement contrôlée par le biais de notre certification Rainforest Alliance et Global Gap.
  3. Nous développons des partenariats de reforestation innovants avec nos parties prenantes. Nous croyons au retour des zones à un état plus naturel où la biodiversité doit être améliorée, avec trois objectifs principaux : assurer la conservation de la biodiversité à long terme, sensibiliser les communautés à travers l’éducation environnementale et promouvoir la participation des communautés locales. Le projet Nogal est un exemple de ce type d’alliance (voir l’étude de cas).
    .

Chiquita s’est engagée à être un modèle de coopération active : en 2004, le complexe de Nogal a été fondé dans la région de Sarapiqui au Costa Rica, à la suite d’une collaboration entre Chiquita et certains de ses clients pour promouvoir la conservation et la protection de la biodiversité. Nous avons fait don de 900 arbres cultivés dans la réserve de Nogal à des associations de développement et à des organisations communautaires travaillant sur le reboisement et la protection de l’environnement.

Pour donner une idée de notre succès, en 2017, trois nouvelles espèces ont été découvertes lors du suivi de la faune : un tapir, le plus grand mammifère terrestre du Costa Rica ; un oiseau cloche et un lézard tacheté jaune. Les résultats indiquent que la réserve fonctionne comme prévu, fournissant des connexions pour la faune avec d’autres réserves forestières. En mai 2017, pour la quatrième année consécutive, l’entreprise a été reconnue par le programme « Bandera Azul Ecológica » au Costa Rica dans la catégorie « Environnements naturels protégés » pour ses efforts déployés dans la réserve de Nogal. Chiquita est également un membre actif du couloir biologique San Juan-La Selva, en partenariat avec les communautés locales et les autorités pour protéger les écosystèmes vitaux.

Avec le soutien de nos parties prenantes, Rainforest Alliance et la Société allemande pour la coopération internationale (GIZ), nous continuons à renforcer la compréhension et la sensibilisation de la communauté.

En résumé, Chiquita a investi beaucoup de réflexion, de passion et d’aide financière dans la protection de la biodiversité, et nous sommes incroyablement fiers de nos réalisations jusqu’à présent. Nous avons également l’intention de continuer à améliorer et à affiner nos efforts en matière de biodiversité à l’avenir.

Les trois piliers de l'approche de Chiquita pour aborder la durabilité et la biodiversité :

Étude de cas : création d’un sanctuaire de la biodiversité à Nogal.

Chiquita a travaillé dur au Costa Rica pour s’assurer que la biodiversité de la région de Nogal soit considérablement améliorée et protégée. En partenariat avec des agriculteurs locaux et supervisé par le Département de l’agriculture du Costa Rica, Chiquita a fondé la réserve de Nogal en 2004 pour promouvoir la conservation et la protection de la biodiversité, avec le soutien de Rainforest Alliance.

Chiquita a également planté des arbres sur un ancien terrain de baseball près de Nogal dans la région de Sarapiqui pour protéger la communauté des inondations. Le reboisement permettra de réduire les coûts d’entretien des terres et réduira également les inondations potentielles de la rivière Socio, améliorant la vie des communautés locales et renforçant encore la réserve.

En 2018, Chiquita a demandé à ce que Nogal soit reconnu comme un refuge privé pour la faune, qui fournira une protection accrue contre l’exploitation forestière illégale. La réserve de Nogal est une petite partie du couloir biologique mésoaméricain, qui a été créé dans les années 1990 pour protéger les richesses naturelles de la région et contribuer à son développement durable. Le couloir relie le Mexique à l’Amérique du Sud, englobant sept pays intermédiaires. Ce n’est pas une réserve traditionnelle mais plutôt une combinaison d’aires protégées et de terres privées dont le but principal est de permettre aux animaux de se déplacer librement d’un bout à l’autre. Chiquita a l’intention de travailler dur à l’avenir pour augmenter la connectivité du couloir et encouragera ses producteurs-fournisseurs à faire de même.

Les parties prenantes de Chiquita apprécient ses efforts innovants pour protéger l’environnement : en 2017, Aldi US, Walmart, Albert Heijn et le producteur d’ananas Upala Agrícola ont envoyé des responsables à la réserve de Nogal pour voir comment Chiquita a contribué à améliorer la qualité de vie des habitants de la région au cours des 13 dernières années. Le programme écologique Pavillon Bleu de Chiquita a également remporté un prix pour la protection des ressources naturelles, avec le meilleur résultat dans sa catégorie.

Étude de cas : Conservation de la biodiversité avec le projet San San :

Le projet San San a été conçu en 2008 pour contribuer à la conservation de la biodiversité et soutenir le développement des communautés de la région des Caraïbes, à la frontière entre le Costa Rica et le Panama.

Le projet a commencé comme un partenariat privé entre Chiquita et le groupe coopératif allemand de commerce de détail et de tourisme REWE. Plus tard, le projet s’est élargi pour inclure la GIZ et Corbana, la société nationale de la banane du Costa Rica, et s’est étendu au-delà de la frontière jusqu’au Costa Rica. Au Panama, les travaux se sont concentrés sur la réserve de zones humides de San San Pond Sak et les communautés environnantes, non loin des plantations de bananes appartenant à Chiquita et aux producteurs locaux. La réserve de San San Pond Sak est une zone humide Ramsar d’importance internationale, près du littoral des Caraïbes et à environ 5 km de la ville de Changuinola.

En février 2018, Chiquita a fait don de 160 ha de terres reboisées dans la réserve de zones humides de San San Pond Sak au peuple panaméen. Le cadeau était le résultat d’un partenariat à long terme réussi entre les diverses organisations publiques et privées qui avaient travaillé ensemble pour protéger l’environnement du Panama.

Le partenariat public-privé Changuinola-Sixaola comprend désormais Chiquita, La Alianza por el Millón, le ministère de l’Environnement du Panama, ainsi que diverses entreprises et ONG allemandes et costariciennes, notamment GIZ, REWE et Corbana. L’ONG locale AAMVECONA soutient également le projet au nom des habitants du Panama et de leur désir de soutenir la durabilité et l’agriculture durable.

Chiquita a non seulement planté des milliers d’arbres, mais a également contribué au financement de l’achat du terrain à son ancien propriétaire. Après l’achat, le terrain a été transféré à AAMVECONA, qui a géré le processus de reboisement pendant cette période. Après les cinq premières années, les partenaires ont accepté de faire don de la zone à MIAMBIENTE, qui a proposé de la gérer. Le projet fait partie d’une initiative de MIAMBIENTE pour reboiser un million d’hectares au Panama.

Depuis le don de 2018 et la conclusion du projet, Chiquita, le groupe allemand REWE et AAMVECONA ont continué à financer l’entretien, la surveillance et la protection des terres reboisées. Plusieurs espèces protégées vivent dans la zone, en particulier les tortues marines et les lamantins. Depuis le début du projet San San, au moins 30 000 bébés tortues ont été relâchées.

Le projet s’est avéré un succès incroyable pour toutes les parties impliquées, la région de Finca Tres Bocas a connu une excellente récupération forestière et est devenue le foyer d’espèces indigènes de flore et de faune.

Rejoignez la communauté Chiquita

  • Sélections de recettes personnalisées : Accédez à des filtres avancés, notez les recettes, enregistrez vos favoris dans votre espace banane personnel.
  • Un accès privilégié aux concours et aux offres spéciales.
  • Configurez vos préférences en matière de régime alimentaire et enregistrez vos articles les plus appréciés sur le mode de vie.

Rejoignez-nous !

Rejoignez la communauté Chiquita et accédez à votre espace banane personnel !

Copy link
Powered by Social Snap